Rencontre franco-italienne du TELT au Phare


Aujourd’hui, jeudi 12 avril, rencontre inédite au Phare de Chambéry consacrée au chantier du Lyon-Turin.

Ce sont plus de 80 entreprises qui se sont déplacées, sans compter la présence d’interlocuteurs incontournables, qui ont fait le succès de cet événement riche en échanges et informations.
Ce Lyon-Turin, qui peut être qualifié de véritable tranche de vie puisque nous tablons sur une trentaine d’années de chantier, a été récemment annoncé comme irréversible par le président Emmanuel Macron.

Véritable temps fort de cet événement, le speed meeting fut lui aussi un franc succès (aller directement à cette partie).

Retour en images sur cette journée :

Les préparatifs commencent…

Présentation des officiels :

De gauche à droite :
Xavier DARMENDRAIL (Directeur Territoire France Tunnel Euralpin Lyon Turin),
Bruno GASTINNE (Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Savoie),
Paolo FOGLIETTA (homologue italien de Louis BESSON),
Louis BESSON (Président de la Commission Intergouvernementale pour le Lyon-Turin)
René CHEVALIER (Président de la Fédération BTP Savoie).

Ici, Louis BESSON retrace l’historique politico-économique du chantier Lyon Turin, devant un parterre d’entreprises savoyardes et italiennes, réunis pour la première fois à l’initiative de la fédération du BTP Savoie, avec à ses côtés la CCI de Savoie.

Paolo FOGLIETTA, homologue italien de Louis BESSON, assure de son côté que l’Italie fera tout pour que les liens se tissent entre les petites et moyennes entreprises françaises et italiennes, et ce afin qu’elles prennent pleine part à ce gros projet européen. La loi anti-mafia fera elle aussi partie intégrante du processus.

Helena CAPITOLI, du TELT, remercie les entreprises savoyardes et italiennes d’être aussi nombreuses.
Elle confirme qu’elle veut s’associer avec les entreprises françaises pour faire un réseau commun ensembles et s’aider sur la base d’une législation commune.

René CHEVALIER, Président de la Fédération BTP Savoie, s’adresse aux entreprises et souligne l’importance capitale d’une main d’oeuvre qualifiée. La bonne conduite de ce chantier de long souffle reposera sur notre efficacité à assurer la formation de notre main d’oeuvre, et à une coopération forte entre les petites et moyennes entreprises françaises et italiennes.

Xavier DARMENDRAIL, Directeur Territoire France chez Tunnel Euralpin Lyon Turin, présente l’avancée et la technicité du tunnel Lyon Turin pour la section transfrontalière. Il détaille aussi le marché que représente le projet du Lyon-Turin :

  • 36 marchés ingénierie,
  • 45 marchés de travaux,
  • 12 chantiers opérationnels entre la France et l’Italie,
  • 160 km de galerie en tout,

Selon les estimations, l’ensemble des marchés fera travailler 20.000 fournisseurs.
Les appels d’offres ont été lancés, objectif : signer 5 milliard d’euros avant fin 2019.

Pour finir, véritable temps fort de cet événement, le speed meeting fut un moment très dynamique. Durant plus de 3h, les entreprises savoyardes et italiennes ont pu échanger leurs coordonnées, fixer de nombreux rendez-vous entre leurs équipes respectives afin d’assurer une continuité au dialogue noué aujourd’hui grâce à cette rencontre.