Les emplois et les métiers du Grand Chantier Lyon-Turin

Jeudi 3 octobre 2019, le pôle Emploi Formation RH du syndicat général BTP SAVOIE a été présent à la manifestation Mon Emploi Lyon Turin.

Sophie Petit Guillaume, chargée du Pôle Emploi Formation, est allée à la rencontre des candidats désireux de trouver un emploi au sein de notre corporation.
Elle a pu recueillir des profils à proposer à nos adhérents en recherche de main d’œuvre.

A suivi une table ronde composée d’experts du chantier Lyon Turin et de personnalités locales le découvrant :

  • Xavier DARMENDRAIL (TELT) présente la composition, les accès et la section transfrontalière du chantier.
    Ce sont 164 km de galeries à réaliser, 9 kms sont déjà et plus de 12 chantiers à réaliser, un besoin de près de 2000 salariés. Une opportunité d’emploi réelle, qui ne rencontre pas forcément les profils actuellement en recherche d’emplois.
  • Intervention de Florent MARTIN, qui explique l’attractivité montante de nos métiers, avec une nette progression sur le sujet de la mixité hommes femmes. L’investissement dans la formation a aussi facilité la mise en place des process. Mais cela n’est pas sans certains facteurs limitants :
    La valorisation de nos métiers est encore en chantier, et il faut poursuivre la communication. Sans compter que le seuil maximal des personnes employables est atteint- en effet les conditions de travail en sous-terrain posent de lourds problèmes logistiques.
  • Intervention de Patrick RICHIERO qui démarre en annonçant que nous avons devant nous un président de fédération du bâtiment et de travaux publics heureux! Il nous informe aussi qu’il est président de la CPME et élu de la CCI, et administrateur de la fédération BTP région. Les présentations sont faites, merci Monsieur Richiero pour cette carte de visite prestigieuse, se sont dit certains.

Revenons au sujet principal : le chantier du Lyon Turin

  • Intervention de Nicolas FAILLET, de Pôle Emploi qui participe activement au recrutement des profils, recherche des solutions pour que l’hébergement ou les trajets ne soient pas un frein pour les candidats. Il compte aussi sur les fédérations et tout autre relais territorial dans ce combat.
  • Philippe GARZON, de la région AUVERGNE RHÔNE ALPES présente les actions menées par la région dans le cadre de ce chantier.
  • Le président René CHEVALIER s’exprime sur les réalités futures des 20 prochaines années, une tranche de vie. Il nous alerte sur l’après chantier, une réalité qu’il faut anticiper. Parallèle pertinent avec l’expérience des jeux olympiques d’Albertville, où tout le monde garde en mémoire cet après JO compliqué pour des salariés, qui du jour au lendemain se sont retrouvés sans emploi.
    Il rappelle l’historique de ce chantier qui a été un projet qui a connu freins et étapes importantes.

« Le chantier est lancé plus rien ne peut l’arrêter »

Article du Dauphiné Libéré, Edition Chambéry :