Dauphiné Libéré – Pénurie des matériaux, ADEF…

Article paru ce jour dans le Dauphiné Libéré

BTP : ” Les entreprises n’arrivent pas à être livrées “

L’ADEF, qui accompagne, conseille et soutient l’activité des chefs d’entreprise du Bâtiment et des travaux publics, fête cette année ses 50 ans dans la configuration actuelle. Présentation de l’association avec René Chevalier, membre et président du Syndicat Général du BTP Savoie.

Avec la crise de la Covid-19 les entreprises du BTP se sont-elles plus tournées vers l’Adef ?

“Pour le moment, il n’y a pas eu de demandes d’entreprises en difficulté, mais on s’attend à ce qu’il y en ait. Les entreprises sont aidées par le gouvernement, mais que va-t-il se passer dans six mois ou un an ? En revanche, les demandes classiques pour les retenues de garantie, l’aide à l’investissement ou l’aide à la transmission n’ont pas diminué, parce que l’activité est restée porteuse en Savoie.”

Les chantiers avaient pris du retard lors du premier confinement. Les entreprises du BTP ont-elles réussi à le rattraper ?
“En Savoie, on a réagi vite. Le Syndicat Général à organisé la commande groupée de 150 000 masques provenant de Chine qu’on a pu distribuer très rapidement, donc les gens, trois semaines après, étaient à nouveau sur les chantiers.”

La crise sanitaire a-t-elle plombé l’activité du BTP en 2020 ?
“Non, l’activité en 2020 n’a pas été simple, mais elle a été correcte. Et pour le moment les carnets de commande sont corrects, en espérant qu’il n’y ait pas qui soient décalées. La Compagnie des Alpes a maintenu 150 millions d’euros d’investissements, ce n’est pas négligeable. Le problème, aujourd’hui, c’est l’augmentation importante des prix des matériaux. Le bois et l’acier ont pris 25%. Et les entreprises n’arrivent pas à être livrées.”

Quels sont matériaux manquants ?
“L’acier, le cuivre, le bois, le placo, la peinture. Tous les produits aujourd’hui posent problème.”

Pourquoi ?
“Certains pays qui sont repartis un peu plus rapidement tirent le marché vers le haut. Et certains industriels ont joué l’année passée sur leurs stocks et ne se sont pas remis à produire suffisamment pour satisfaire les commandes.”

Les métiers du bâtiment sont-ils actuellement un peu “malmenés”?
“Entre l’approvisionnement en matières premières, trouver de la main d’œuvre et les contraintes Covid qui, chez nous, sont un peu plus complexes, on va passer une année 2021 relativement compliquée. Certain de nos métiers sont plus touchés, comme les installateurs de remontées mécaniques, car il n’y a pas de maintenance puisqu’elles n’ont pas été utilisées cette année, et moins d’investissement. Pareil pour les entreprises qui font de la maintenance dans les hôtels puisqu’ils ont été fermés.
Et ce qui nous inquiète surtout c’est 2022, car sur les tables d’architectes, aujourd’hui on ne voit pas grand-chose. La grande crainte, c’est qu’en cette fin d’année on soit obligés de mettre des gens au chômage partiel parce qu’on n’aura pas le matériel pour travailler et en 2022. On a peur qu’ils attendent la saison pour investir et que tout se décale d’un an. On aura l’effet Covid décalé alors que toutes les mesures gouvernementales mises en place seront derrière nous. On aimerait bien qu’elles soient prolongées une bonne année pour le BTP. Il y a plein de points d’interrogation. L’Adef sera présente pour aider les entreprises qui seront en difficulté.”
Propos recueillis par Ghislaine GERBELOT

L’ADEF en quatre questions

L’Adef, qu’est ce que c’est ?
“L’Association de défenses des entreprises (Adef) a été créée à la fin des années 60. Depuis 1971, elle est gérée par des entrepreneurs membres de la Fédération du BTP des Hautes-Alpes, la Fédération du BTP de l’Isère et du Syndicat Général du BTP Savoie. Elle est au service des entreprises de ces trois organisations professionnelles, mais les adhérentes de ces organisations ne sont pas obligées de rejoindre l’Adef.”

Quel est son rôle ?
“Elle avait été créée pour soutenir financièrement les entreprises membres qui passaient un mauvais cap. Puis son rôle à évolué. Aujourd’hui, l’Adef a des actions qui dépassent l’aide financière. Elle peut aider, par exemple, une entreprise pour les retenues de garanties, négocier avec les banques un taux préférentiel pour un investissement et apporter son aide lors de la transmission d’entreprises. Elle peut aussi apporter sa compétence et sa connaissance des dossiers lors d’un tour de table avec les banques réticentes.”

Vous êtes aujourd’hui partenaire de BPI France ?
“On a signé la semaine dernière une convention. BPI France était intéressée par notre expertise et nous leur compétence.”

Combien d’adhérents compte l’Adef ?
“Environ 400 adhérents dont cinquante en Savoie. Le tarif de l’adhésion est un pourcentage de la masse salariale. Pour les 50 ans de l’Adef (dans sa configuration actuelle avec les trois départements), on va lancer une grande campagne de communication. On est en train de redessiner le logo et on a refait le site internet.”

Permanence ADEF en Savoie

L’ADEF organise plusieurs journées de permanence auprès des adhérents du Syndicat Général du BTP Savoie :
* Mardi 9 MARS 2021 à Chambéry
* Mercredi 28 AVRIL 2021 à Albertville
* Mardi 12 OCTOBRE 2021 à Chambéry
* Mercredi 17 NOVEMBRE 2021 à Albertville

N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations