COVID-19 Edito du Président

Chère Collègue, Cher Collègue
Je tiens dans cet édito à être rassurant et confiant pour faire face à cette tourmente médiatique autour du COVID-19.

Nous avons pu constater ces 15 derniers jours une montée en puissance de moyens et de solutions qui se mettent en place au fur et à mesure pour lutter contre ce virus.

Une organisation sanitaire s’attache à sauver des vies mais aussi à soutenir l’économie française.

Il y aura un avant et un après le coronavirus et notre corporation, premier employeur en France, a un rôle déterminant à jouer.
Pour l’avant COVID-19 qui est notre « présent », nous devons suivre scrupuleusement l’encadrement réglementaire entériné par le gouvernement à l’égard de notre profession.

La première semaine de confinement a démarré avec l’incertitude de notre droit à l’activité partielle, j’ai donc choisi de traiter le suivi de vos demandes dans le cadre de la loi existante avant le COVID-19 pour sécuriser leur validation.

En effet le gouvernement n’avait pas encore encadré le contexte juridique de l’activité partielle pour notre profession.
Au début de la semaine 2 du confinement, nous avons eu la confirmation que nous avions droit au dispositif de l’activité partielle.
Cocher COVID-19 et circonstances exceptionnelles a été reconnu comme raison légitime d’y prétendre pour nos compagnons qui ne pouvaient pas poursuivre leur activité.

La nécessité du confinement n’a pas été anticipé et sa soudaineté ont créé un climat anxiogène et flou.
Vous devez être en train de vous demander mais pourquoi il nous fait un « cours » sur la procédure du chômage partiel?

Parce que ce « cours » reflète l’ambiance volatile qui règne autour de la guerre sanitaire, sans parler des effets de manches stériles de certaines personnalités qui ne font qu’aggraver ce phénomène.

Il existe une ligne de conduite valable pour tous : Le respect et la solidarité.
Personne ne peut s’arroger la connaissance de la solution idéale pour enrayer cette guerre sanitaire, mais nous avons tous le moyen de participer à son enrayement.

Depuis le 2 avril 2020, le guide officiel de préconisation pour le maintien des activités de la construction a été validé par les ministères du travail et de la santé.

Sa mise en ligne quasi immédiate par l’OPPBTP tord le coup une bonne fois pour toute aux annonces vindicatives et sans fondement, nous incitant à nous référer à une trame de ce guide incomplète et non soumise aux autorités sanitaires.

Je retiens colère et paroles vives contre ces comportements irresponsables, parce que l’heure est d’être respectueux et solidaire.

Suite à la parution de l’ordonnance n°2020-306, une partie de la filière du bâtiment a exprimé son désaccord, estimant que la suspension des demandes de permis jusqu’au 25 juin 2020 sera un frein à la reprise économique, la qualifiant de coup fatal.

L’heure est à la solidarité, nous devons reconnaître au gouvernement une capacité à réagir rapidement et à mettre en œuvre des aides pour soutenir les entreprises du BTP :

– L’afflux exponentiel des demande d’activité partielle a saturé la plate-forme et certaines de vos demandes n’ont pas abouties.
Lundi 30 Mars 2020, une refonte de cette plate-forme a été effectuée en 48h et va permettre de résorber le retard ; une souplesse du délai des 30 jours sera adoptée à notre égard.
– Des fonds financiers importants sont débloqués pour soutenir la trésorerie de nos entreprises et des mesures de report applicables pour nos échéances.

Pour l’après COVID-19, nous aurons besoin de cette même réactivité du gouvernement pour éviter la crise économique .
Je choisis personnellement de faire confiance à cette actuelle réactivité pour « débugger » tous les verrous qui auront été mis en application pour lutter contre le COVID-19 afin de relancer l’économie le moment venu.

J’ai imposé à l’équipe du syndicat général du BTP Savoie de privilégier l’information et de rester sourde à la communication, pour vous accompagner et vous conseiller dans cette atmosphère volatile par essence.

« Tout ce qui n’est pas vérifié ou vérifiable ne pourra pas être retenu »

Le syndicat général du BTP Savoie doit rester au plus près de la sortie quotidienne des ordonnances, des règlements et des décrets publiés chaque jour en réaction à l’évolution variable de ce virus.

Il n’y a pas de place pour la polémique pendant le COVID-19, notre énergie doit se consacrer à veiller sur vos intérêts et à vous accompagner au mieux dans cette ambiance volatile

Cette rigueur absolue sera la clé de voûte pour vous accompagner et vous soutenir pour l’après COVID-19

Je compte sur vous pour prendre soin de votre entourage et de vous même.
René Chevalier

Permanence ADEF en Savoie

L’ADEF organise une journée de permanence auprès des adhérents de votre Syndicat Général à CHAMBERY le MARDI 7 JUILLET 2020.

Deux autres permanences sont prévues aux dates suivantes :
Le MARDI 13 OCTOBRE 2020 à CHAMBERY
Le MERCREDI 18 NOVEMBRE 2020 à ALBERTVILLE